Quoi de neuf dans l’hydrogène en 2021 ?

Après une année 2020 riche en annonces, la filière hydrogène continue d’avancer avec bon nombre de projets. Voici notre sélection pour la nouvelle année qui débute.

Le plan H2 français va commencer à s’appliquer

D’un montant de 7,2 milliards, le plan sur l’hydrogène va bénéficier de deux milliards d’euros en 2021–2022. Les cinq milliards d’euros restants seront alloués dans un deuxième temps. La volonté est de développer une filière d’hydrogène vert en France, afin de se positionner à la pointe des technologies de production d’hydrogène renouvelable et bas carbone en vue d’atteindre la neutralité carbone avant 2050 et de créer de la valeur sur le territoire. Bercy indique que le développement de cette filière pourrait créer de 50 000 à 100 000 emplois d’ici 2030.

Des appels à projets pour l’hydrogène

L’AAP Ecosystèmes territoriaux hydrogène, lancé en octobre dernier se termine le 14 septembre 2021. Il vise à amorcer un changement d’échelle dans les développements de la filière, en accompagnant le déploiement d’usages de l’hydrogène dans les territoires, et l’innovation au sein des acteurs équipementiers et industriels. Un relevé intermédiaire est prévu le 16 mars 2021. Dans le cadre des Investissements d’avenir, l’appel à projet Transports et mobilité durable est toujours en cours. Il se clôturera le 28 juin 2021 (plusieurs dates de dépôt intermédiaires sont possibles : 28 janvier 2021, 28 mars 2021).

En régions

La Vendée va produire de l’hydrogène vert dès 2021

Le projet H2Ouest, retenu par l’Ademe, et porté par Lhyfe, le SyDEV, Vendée Energie, Vendée Hydrogène, Le Mans Métropole et l’ACO, a pour ambition de produire un hydrogène 100 % vert à partir d’énergies renouvelables et par électrolyse de l’eau. La production se fera à partir d’une connexion directe à des éoliennes dans un champ en bord de mer, à Bouin. Le projet vise une production mutualisée et locale, à l’échelle régionale. Il prévoit également la mise en service du premier camion hydrogène de 44 tonnes en France « rétrofité » où le moteur thermique sera remplacé par un moteur électrique mû par une pile à combustible. A noter que le SYDEV prévoit par ailleurs d’ouvrir, à la fin du premier semestre 2021, la première station du territoire au nord de La Roche-sur-Yon.

Toulouse : une première station dans le cadre de Hyport

L’aéroport de Toulouse – Blagnac sera dès cette année le premier site aéroportuaire à concrétiser l’implantation d’une station de production et de distribution d’hydrogène vert. Elle sera mise en chantier dès le début de l’année et sera opérationnelle fin 2021. Cette station doit alimenter quatre bus assurant le transport de passagers entre l’aérogare, les avions et / ou les parkings éloignés, des véhicules utilitaires légers et les flottes captives. La station fournit également de l’hydrogène vert pour des applications aéronautiques et industrielles. Située à la fois sur la zone tarmac et en zone publique, la station est ouverte à l’ensemble des usagers potentiels, particuliers ou professionnels.

Le projet ISTHY entre dans le concret près de Belfort

L’entreprise Rougeot Energie débutera au premier semestre 2021 la construction du premier centre d’essais et de certifications des systèmes de stockage hydrogène de France baptisé Isthy. Après un investissement de 15 millions d’euros, le projet devrait être mis en activité en janvier 2023 à Fontaine (Territoire de Belfort).

Du côté de la mobilité

La nouvelle Toyota Mirai

Il faudra attendre la mi-2021 pour voir débarquer chez nous la seconde génération de la berline japonaise à hydrogène. Toyota a tout changé et améliore au passage les performances de la chaîne de traction (pile à combustible, stockage). La marque, qui mise sur l’autonomie pour être une alternative crédible aux véhicules électriques à batterie, compte également sur le style pour séduire une clientèle plus large. Un peu plus basse et plus longue, la Mirai gagne en puissance (128 kW, soit 171 ch contre 154 ch précédemment. Afin d’augmenter l’autonomie, Toyota a ajouté un troisième réservoir. La contenance totale atteint 5,6 kg, soit 142 litres d’hydrogène. Cela permet de parcourir jusqu’ à 650 km, soit un gain de 30 % par rapport à la première génération.

Des utilitaires H2 chez PSA

Le groupe va proposer des versions à l’hydrogène de ses utilitaires (Peugeot Expert, Citroën Jumpy, Opel Vivaro). Ces véhicules vont intégrer de la technologie française avec une pile à combustible de Symbio et des réservoirs de Faurecia. Les premiers véhicules, destinés aux professionnels, seront des quasi-prototypes. En revanche, le constructeur prévoit de passer à une phase plus industrielle entre 2021 et 2023 pour baisser les coûts.

Une alliance dans le camion

L’accord entre Daimler et Volvo autour du camion à hydrogène va se concrétiser sous la forme d’une co-entreprise. Volvo Group va acquérir pour 600 millions 50 % des parts de Daimler Truck Fuel Cell GmbH & Co. KG (la société que le groupe allemand a rapatrié au sein de sa division camions et qui produit des piles à combustible). La transaction devrait se faire dans le courant du premier semestre 2021, sous réserve de l’approbation des autorités compétentes. Bien que restant concurrents, les industriels pourront s’approvisionner à la même source pour la PAC. Leurs premiers camions H2 sortiront en 2023.

Du côté des salons et forums

13 et 14 janvier : Hydrogen Business For Climate CONNECT (Belfort)

Le Forum Hydrogen Business For Climate, qui devait se tenir les 13 et 14 janvier 2021 à l’Atria de Belfort, est reporté les 29 et 30 septembre en présentiel. Néanmoins, il est maintenu en partie sous une forme digitale. Il y aura trois tables rondes sous la forme d’un plateau TV. Le programme est le suivant :

  • 13 janvier : les écosystèmes publics et privés structurants (pour les professionnels, de 10h30 à 12h30) et la révolution H2 (pour le grand public, de 17h à 18h30).
  • 14 janvier : la coopération franco-allemande (pour les professionnels, de 10h30 à 12h30)

12 au 16 avril 2021 : Hydrogen Fuel Cells Europe

La manifestation Hydrogen + Fuel Cells EUROPE (la plus importante du genre sur le continent) aura lieu pour la vingt-sixième fois en 5 jours.

4 et 5 mai 2021 : Hyvolution (Paris)

Initialement prévu les 10 et 11 février 2021 au Parc Floral de Paris, l’événement se tiendra à de nouvelles dates. Pour sa troisième édition, la manifestation organisée par GL Events en collaboration avec France Hydrogène, en profite pour changer de lieu. Elle se déroulera au Paris Event Center (PEC), à La Villette.

9 et 11 juin 2021 : Journées Hydrogène dans les Territoires (Dunkerque)

Prévues initialement en 2020, ces journées ont été reportées pour cause de Covid. C’est le grand rendez-vous de la filière et des territoires.

PARTAGER CET ARTICLE
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
E-mail
ARTICLES EN LIEN

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.