ISTHY : un projet majeur pour le stockage de l’hydrogène

Porté par Rougeot Energie*, ce projet ambitieux vise à installer à Belfort un centre de test unique en France (et peut-être même en Europe) sur les réservoirs de stockage. Un outil qui sera mis à la disposition d’industriels, mais aussi de chercheurs.
C’est l’un des projets les plus emblématiques de la région Bourgogne Franche Comté. Il vient de franchir une étape capitale, car le permis de construire du futur centre d’essais et de certifications des systèmes de stockage hydrogène (ISTHY), a été délivré le 27 octobre par la Mairie de Fontaine (Territoire de Belfort). Un feu vert qui vient valider les efforts entrepris depuis plusieurs mois pour imaginer et concevoir les 2 000 m² de ce site.
Les travaux débuteront au cours du 1er semestre 2021.
Imaginé par l’architecte Emmanuelle Andreani (agence SIZ’-IX), ce bâtiment à très faible impact environnemental sera dédié aux départements administratifs et techniques. Cinq cellules extérieures seront également réalisées pour assurer les essais sous gaz, sous pression et mécaniques des équipements stationnaires, embarqués et transportés.


Le projet ISTHY permettra de réaliser des essais et certifications en toute indépendance et impartialité pour le compte de constructeurs, d’équipementiers et industriels français et internationaux. Le futur centre mettra par ailleurs à disposition ses équipements, ses connaissances industrielles et son expertise au service des organismes de recherche publics ou privés, et de la formation.
S’inscrivant dans le cadre du Programme des Investissements d’Avenir (PIA) mis en place par l’Etat, le projet est donc porté par Rougeot Energie, associé à TANDEM et à la Banque des Territoires.

*L’éditeur de ce blog

PARTAGER CET ARTICLE
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
E-mail
ARTICLES EN LIEN

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.