Le projet DMSE

Le projet Dijon Métropole Smart EnergHy (DMSE) comporte deux volets. Le premier concerne 8 bennes à ordures H2, 6 utilitaires à hydrogène et une production d’hydrogène en lien avec l’incinérateur de déchets ménagers. L’hydrogène sera extrait de l’eau avec de l’électricité renouvelable, provenant à 90 % d’installations de la métropole. Pour un investissement global de près de 30 M€, ce projet permettra d’économiser un peu moins d’un million de litres de fioul, évitant le rejet annuel de 2 400 tonnes de CO2. La mise en service de l’unité de production est prévue pour l’été 2021. Dès 2022, la métropole estime réaliser une économie de 1 750 tonnes de CO² par an, soit l’équivalent de 700 A/R Paris – New-York.

Le deuxième volet prévoit le déploiement de 27 bus à hydrogène et la construction d’une station de production sur le Centre d’exploitation et de maintenance du réseau de transport Divia. D’ici 2030, la flotte devrait atteindre au total 200 bus, 50 bennes à ordures et 250 véhicules légers.

Pour alimenter ces véhicules, la société Rougeot Energie a passé commande de deux stations à hydrogène d’une capacité de 400 kg d’hydrogène/jour chacune. Elle a retenu McPhy, un acteur français fort de nombreuses références déjà installées dans les territoires. La PME va assurer la conception, réalisation et intégration de ces deux stations. L’une proposera une pression de remplissage de 350 bar et l’autre proposera une configuration « Dual Pressure » en 350 et 700 bar). Elles seront connectées à un électrolyseur grande puissance de 1 MW pour produire de l’hydrogène vert. Les stations permettront d’alimenter les véhicules lourds et légers de la collectivité et de ses partenaires, au nord de Dijon. La communauté de communes de Pouilly-en-Auxois et de Bligny-sur-Ouche, à l’ouest du département, bénéficiera également du développement de cet écosystème en acquérant une benne à ordure ménagère, dont l’autonomie, nécessaire pour parcourir l’ensemble des 47 communes du territoire, est assurée par de l’hydrogène.

 

Le projet est porté par Dijon métropole et l’entreprise Rougeot Energie dans le cadre d’une société par action simplifiée (SAS) baptisée Dijon Métropole Smart Energhy (DMSE). A noter que le projet bénéficie du soutien de l’État, via l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), et de la région Bourgogne-Franche-Comté.

 
PARTAGER CET ARTICLE
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
E-mail
ARTICLES EN LIEN

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.