Lyon Saint-Exupéry choisi comme aéroport pilote pour l’accueil du futur avion à hydrogène

Ce mardi 21 septembre, Airbus, Air Liquide et Vinci Airports ont annoncé avoir choisi Lyon Saint-Exupéry comme aéroport pilote dans leur projet de développement de l’usage de l’hydrogène, et notamment du projet d’avion à hydrogène. L’aéroport accueillera donc des installations destinées à accélérer la décarbonation du secteur aérien

Des travaux échelonnés en 3 temps

Les premiers travaux vont commencer dès 2023 avec une station de distribution d’hydrogène gazeux qui sera déployée pour alimenter à la fois les véhicules terrestres (bus de piste, camions, engins de manutention…) ainsi que les poids-lourds circulant aux alentours. Pour les 3 partenaires cette 1ère étape permettra d’installer Lyon Saint-Exupéry comme un “hub hydrogène”.

La deuxième étape, prévue entre 2023 et 2030, sera destinée au déploiement d’infrastructures d’hydrogène liquide qui permettront le rechargement des réservoirs des futurs aéronefs à hydrogène.

Enfin, au-delà de 2030, l’infrastructure hydrogène sera réalisée pour produire et distribuer massivement et directement dans l’aéroport, de l’hydrogène liquide.

Ce démonstrateur lyonnais doit notamment permettre à Vinci Airports d’étudier la possibilité d’équiper son réseau aéroportuaire européen en installations dédiées à l’hydrogène.

PARTAGER CET ARTICLE
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
E-mail
ARTICLES EN LIEN

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.