Conseil national de l’hydrogène : il manque les start-up et les ETI

Président de Rougeot Energie, une ETI de Bourgogne Franche-Comté spécialisée dans les énergies renouvelables et l’hydrogène, Christophe Rougeot accueille favorablement la création de ce Conseil. Il regrette toutefois l’absence de représentants des petites entreprises et des nouveaux entrants, plus au fait de la réalité du terrain et des freins au déploiement.« C’est une bonne chose, car la filière doit se structurer, mais la liste des membres de ce Conseil ressemble plutôt à celle de la dernière promotion d’honneur* » : avec son habituel franc-parler, Christophe Rougeot relève surtout la présence de grands groupes au sein de l’organisation avec les noms de grands énergéticiens comme Air Liquide, EDF, ENGIE, Total… Le Conseil comprend aussi des représentants de grands industriels du transport (Airbus, Alstom, Faurecia) et de l’industrie (ArcelorMittal) et de la construction (Vicat) qui représentent leur filière. Il y a bien une exception avec McPhy, qui reste une entreprise à taille humaine, mais dont la récente levée de fonds et l’arrivée de nouveaux investisseurs ont déjà changé sa dimension économique.

Pour le Président de Rougeot Energie, « il serait avisé de compléter la liste par l’ajout de petites entreprises ». « Elles connaissent mieux les réalités sur le terrain et peuvent témoigner des freins qu’elles rencontrent, notamment au niveau du financement de projets », indique-t-il. A travers France Hydrogène (ex-AFHYPAC), les ETI et start-up peuvent faire entendre leur voix, reconnaît au passage le dirigeant. Mais, ce n’est pas suffisant pour Christophe Rougeot, qui estime qu’il « manque un bout du panorama si on veut une vision globale de la filière » et n’hésite pas à évoquer « un trou dans la raquette ». « C’est une occasion manquée », continue M. Rougeot qui se veut malgré tout optimiste et attend de voir quelle sera la prochaine promotion de la Légion d’Honneur en juillet »…

*Une référence à la promotion du 31 décembre 2020, où plusieurs représentants de la filière hydrogène, membres de grands groupes, ont été décorés

Crédit photo : Jonas Jacquel

PARTAGER CET ARTICLE
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
E-mail
ARTICLES EN LIEN

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.